Publié par

Même pas peur !

Les Paniers Solidaires fêtent leur troisième anniversaire. 

En trois ans, Les Paniers Solidaires auront permis à leurs adhérents de s’inscrire dans une démarche écologique et citoyenne en consommant des produits en vrac, issus de circuits courts et locaux. 

Né à Sète dans l’urgence du premier confinement – ou comment s’approvisionner en produits frais quand les marchés disparaissaient -, ce groupement d’achats citoyen s’est distingué depuis trois ans par son économie solidaire, ses pratiques éco-responsables et son offre de produits de qualité « à prix coûtant ».

« Avec la crise sanitaire, de nombreuses initiatives citoyennes de solidarité alimentaire ont émergé en dehors des circuits traditionnels de l’aide alimentaire. Elles ont inventé de nouveaux modes d’engagement, dessiné de nouvelles formes de citoyenneté alimentaire vers des communs alimentaires », écrit Pauline Scherer, sociologue-intervenante, dans le projet de recherche qu’elle a consacré aux solidarités alimentaires citoyennes.  

En trois ans, Les Paniers Solidaires auront tâtonné, testé, tenté… inventé leur propre mode de fonctionnement – horizontal -, accompagné des foyers en situation de précarité – sans condition -, favorisé une alimentation de qualité – locale, éthique et biologique -, multiplié les initiatives éco-responsables – circuit court, vrac, mutualisation des achats. 

Un espace collaboratif

Depuis deux ans, Les Paniers Solidaires ont pris leurs quartiers à l’Atelier Révolution, tiers-lieu artistique et solidaire, qui abritera à terme un café associatif, une épicerie à prix coûtant, une cantine alternative et une cuisine partagée. Le tout autour d’aliments de qualité, produits localement. 

Dans le cadre de son appel à projets « Nourrir durablement le territoire de Thau », le Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT) a retenu vendredi 17 mars le projet de l’Atelier de se doter d’une cuisine professionnelle. 

L’Atelier Révolution est aussi un lieu culturel, qui soutient les artistes locaux, en organisant des concerts, des ateliers et des expositions. Ce tiers-lieu est porté depuis 2021 par l’association Manalia, collectif d’artistes, d’amoureux de la bonne nourriture, de citoyens engagés. Ensemble, au fil de leurs aventures communes, ils ont imaginé ce lieu : un espace où chacun est contributeur et bénéficiaire.

Itak en concert à l’Atelier Révolution

Le samedi 25 mars, dès 17h, l’association Manalia vous invite à célébrer ensemble les trois ans des Paniers Solidaires à l’Atelier Révolution, 21 rue Révolution, à Sète. En exclusivité : Nico Ripoll, pour sa première sur scène, suivi du rock solaire d’Itak. Et l’on finira en beauté avec le bal forró mené par Sete Ventos. Avec, comme toujours : des bons produits à déguster, de la joie, et peut-être même encore des paillettes !

  • Voir l’article du Midi Libre consacré à l’appel à projet du SMBT, mis en ligne le 17 mars 2023.
  • Voir l’article du Midi Libre consacré aux trois ans des Paniers Solidaires, mis en ligne le 23 mars 2023.
Publié par

Projections-rencontre à l’Atelier Révolution

Parler d’alimentation est éminemment politique. La quarantaine de personnes réunies jeudi 26 janvier à l’Atelier Révolution n’aura pas dérogé à la règle. Chercheuses, acteurs locaux de l’aide alimentaire, adhérents des Paniers Solidaires et membres actifs de Manalia ont échangé trois heures durant autour du projet de recherche Solaci (Solidarités alimentaires citoyennes).

Co-porté par Vrac & Cocinas, la chaire Unesco Alimentations du monde et le CIRAD, ce projet visait à caractériser les initiatives citoyennes de solidarité alimentaire menées au fil des confinements dans l’Hérault, en dehors des circuits traditionnels de solidarité.

Six d’entre elles étaient présentées dans le film les engagé.es de Christel Lescrainier : La 5e Saison (groupement d’achats solidaires) et Delivrue (livraison de repas faits maison aux personnes vivant dans la rue) à Montpellier, la conserverie Rue Traversette à St-André-de-Sangonis (laboratoire mutualisé), Le Champ des Possibles à Lodève (cuisine collective dans un centre d’hébergement d’urgence), Les Primeurs solidaires à Agde (jardin solidaire) et Les Paniers Solidaires à Sète.

Les échanges ont suscité de vifs débats, animés avec brio par Frédérique Sonnet, sociologue/musicienne, en présence de Christel Lescrainier, vidéaste et documentariste, Estelle Soufflet, chargée de projet à Vrac & Cocinas, et Pauline Scherer, sociologue-intervenante à Vrac & Cocinas*. 

* Lire l’article scientifique qu’elle a rédigé dans le cadre de ce projet de recherche : Expression et développement de formes de citoyenneté alimentaire : vers des “communs alimentaires” ?

Surprendre les préparateurs des Paniers Solidaires en pleine chorégraphie…

Mais aussi

S’inviter chez une bénévole de Delivrue en pleine préparation d’un repas pour des personnes vivant dans la rue…

Partir avec les membres de La 5e Saison faire la tournée de leurs producteurs…

Deviser avec les jardiniers des Primeurs solidaires sur les mérites respectifs de la tomate du jardin et du supermarché…

S’introduire dans la cuisine du Champ des Possibles pendant la confection d’un repas autour du monde…

Partager l’élan de solidarité du responsable de la conserverie Rue Traversette

Publié par

Parce que Sèt’ensemble qu’on agit !

Depuis le 27 mars, le collectif citoyen Sèt’ensemble a mis en place une action de solidarité unissant les producteurs locaux, les Sétoises et les Sétois : Les Paniers Solidaires, un système de distribution de denrées alimentaires sans bénéfices ni intermédiaires commerciaux. Avec ce double objectif : imaginer de nouveaux circuits pour les producteurs qui se trouvaient privés de marchés ; approvisionner nos voisins confinés (personnes âgées, vulnérables, ou simplement isolées) qui souhaitaient limiter leurs déplacements. Et ce, dans un esprit solidaire et responsable, en respectant les consignes sanitaires.

La préparation des paniers s’effectue dans la bonne humeur… et dans le respect des consignes sanitaires !

En parallèle, une caisse de solidarité permet de fournir en denrées les associations qui interviennent auprès des plus démunis, telles que Les Bons Samaritains, Les Amoureux de la Vie et Les Anges-Gardiens sétois. Une distribution de solidarité en direction de familles dans le besoin (vêtements, denrées, produits d’hygiène) s’effectue également à l’Open Space, en lien avec La Cinquième Saison.

À ce jour, c’est près de 1500 € de dons récoltés depuis la fin avril qui nous ont permis de fournir des paniers solidaires, une vingtaine de familles dans le besoin qui en bénéficient en sus des maraudes, près de 350 adhérents, une quinzaine de producteurs référencés et plus de 40 produits proposés à prix coûtant sur notre site internet.

Née dans l’urgence, cette action a vocation à être pérennisée. La crise que nous traversons a le mérite de nous interroger sur nos modes de consommation. Les Paniers Solidaires font partie de la réponse.

La distribution des paniers s’effectue le vendredi après-midi chez Homard & Dindon (5, rue Gambetta à Sète)

À noter que cette action, à la fois sociale et sanitaire, n’a reçu aucune aide de la Ville. Tout repose sur l’entr’aide, la solidarité et le bénévolat. Pour autant, elle n’a pas tardé à attirer l’attention du Maire de Sète, qui nous invitait le 10 avril à contacter ses services pour leur exposer nos besoins. En l’occurrence : un local suffisamment dimensionné pour accueillir des distributions de plus en plus abondantes chaque semaine – distributions assurées jusqu’ici chez Homard & Dindon, qui met son local à notre disposition. En dépit de premiers échanges encourageants avec les services de la Ville, force est de constater que rien ne nous a été proposé à ce jour. Nous travaillons bénévolement pour organiser les distributions, développer le site internet, tisser des liens d’entr’aide avec les habitants… Est-ce à la population de s’organiser seule ?

le collectif Sèt’ensemble
contact@setensemble.fr